L’analyse des coûts dans les décisions politiques de la lutte contre le VIH

La crise du financement de la lutte contre le VIH a été très présente à la conférence ­d’Addis-Abeba. L’analyse des coûts apparaît donc comme de plus en plus importante pour la compréhension de l’analyse des programmes et pour l’amélioration de leur performance.

L’atazanavir et les nouvelles stratégies thérapeutiques antirétrovirales dans les pays à ressources limitées

Bien que des résultats d’essais menés avec l’atazanavir dans des pays africains n’aient pas fait l’objet de présentations spécifiques, plusieurs sessions de cette 16ème ICASA ont abordé l’importance de disposer de l’atazanavir dans l’arsenal thérapeutique de seconde ligne, comme l’OMS le préconise depuis 20071OMS. Prioritizing Second-Line Antiretroviral Drugs for Adults and Adolescents : a Public Health Approach Report of a WHO Working Group Meeting. World Health Organization HIV Department Geneva, Switzerland 21-22 May 2007.

Utilisation de critères immuno-cliniques comme stratégie de dépistage de l’échec au traitement ARV en zone décentralisée

Lors de la 16ème ICASA qui s’est tenue à Addis Abeba en décembre 2011, une présentation orale a été consacrée aux résultats d’une nouvelle étude cherchant à évaluer la valeur prédictive positive d’échec virologique d’un score immuno-clinique dans le contexte des pays à ressources limitées.

La charge virale dans le suivi des patients sous traitement

Le traitement ARV a pour objectif de maintenir la charge virale VIH indétectable afin de permettre la restauration progressive de l’immunité. Au cours de la prise en charge des patients séropositifs, deux examens biologiques sont plus particulièrement utiles au clinicien :

La coinfection tuberculose/VIH à la conférence ICASA 2011

Selon le dernier rapport de l’OMS en 20101WHO Report 2010, Global Tuberculosis control, le fardeau mondial de la tuberculose était estimé à 8.8 millions de nouveau cas annuels de toutes formes de tuberculose, dont 1.1 million de décès. La coinfection TB-VIH concernait 1.1 million de cas dont 350 000 décès demeurant plus qu’une question d’actualité.