VHC : validation d’un traitement face à l’échec thérapeutique

L’essai ANRS REVENGE démontre l’efficacité d’une combinaison sofosbuvir et grazoprevir/elbasvir associée à la ribavirine dans le traitement de patients infectés par le virus de l’hépatite C et en échec thérapeutique suite à la prise d’un premier traitement par agents antiviraux directs (AAD). Cet essai mené par le Pr Victor de Lédinghen (Service d’Hépato-Gastroentérologie et d’Oncologie digestive, CHU Bordeaux, Inserm UMR 1053) et ses collègues, permet d’apporter une solution thérapeutique pour ces patients difficiles à traiter. Les résultats de ces recherches font l’objet d’une publication dans la revueClinical Infectious Diseases.

La résistance virale toujours d’actualité à l’IAS

Il n’y a pas que les associations de lutte contre le sida qui résistent… Il y a aussi le VIH! La question des mutations de résistance du VIH en filigrane de tous les débats sur les stratégies de traitement ARV dans cet IAS de Paris, 9e de l’histoire. Que ce soit en induction, en seconde ligne, en allègement, au Nord comme au Sud, en thérapeutique comme en préventif (PrEP). Avec le questionnement de la transmission croissante de souches résistantes dont la prévalence se compte désormais à deux chiffres dans nombre de pays. 

Nouveaux cas de contamination par une souche multirésistante sous Prep

Le 18 Octobre 2016, à Chicago, le docteur Howard Grossman a partagé des données concernant une transmission du VIH chez un patient sous prophylaxie pré-exposition (Prep) et ce, malgré un bon niveau d’adhérence au traitement préventif. Quelques jours plus tard à Glasgow, le Pr. Jean-Michel Molina a, à son tour, présenté deux cas de contaminations malgré la prise de Prep. Des cas complexes, mais qui ne remettent pas en question l’efficacité de la Prep.