La police n’est pas raciste, elle lutte contre la drogue

Même si les réponses policières et judiciaires sont sensiblement différentes de part et d’autre de l‘Atlantique, la mort de George Floyd suite à une violente interpellation par la police de Minneapolis a déclenché un débat international sur les questions de race et de violences policières. Fabrice Olivet nous livre son analyse sur les logiques et les motivations de la répression contre les drogues et sur les considérations raciales qui peuvent la sous-tendre.

Du concept de prohibition à la notion de guerre

La guerre à la drogue est un slogan qui cache une profonde modification du principe originel de prohibition pour «faire de la politique avec d’autres moyens». Pour Fabrice Olivet d’ASUD, à qui nous ouvrons nos colonnes, cette guerre a été conçue et perpétrée pour cibler certaines catégories de population. La guerre à la drogue serait aussi une guerre sociale, une guerre culturelle, une guerre raciale.