CheckPoint-Paris : un dispositif fonctionnel, attractif et informatif

CheckPoint-Paris est un dispositif de dépistage IH « hors les murs», utilisant des tests rapides et s’adressant à des hommes majeurs, assurés sociaux ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). Premiers résultats et bilan intermédiaire d’une expérience positive à plus d’un titre.

Dépistage: une révolution tranquille?

Le 17 novembre 2010, le Journal Officiel publiait un texte réglementaire qui venait modifier considérablement de champ du dépistage du VIH en France. Attendue de longue date, la publication de cet arrêté s’inscrit dans les orientations du Plan national de lutte contre le sida. Cela mérite de s’y attarder pour comprendre comment et pourquoi ce texte a été publié, et pour mesurer les changements qu’il rend possibles.

Les enjeux économiques du dépistage

En France, la prise en charge de l’infection VIH est encore trop tardive : plus d’un tiers des personnes sont dépistées à un stade trop avancé. Mais quelle est la stratégie de dépistage la plus efficace pour atteindre l’objectif de diminution des diagnostics tardifs qui figure dans le Plan ? Une modélisation récente apporte des réponses.

«En Ile-de-France, les Etats généraux alimenteront la déclinaison du Plan»

Claude Evin dirige l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France. Il tire le bilan des Etats généraux de la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH organisés dans la région fin novembre, qui ont impliqué plusieurs centaines d’acteurs de la lutte contre le sida.

Le Plan vu de la Guadeloupe

Si la Guadeloupe et la Guyane sont regroupées dans l’appellation DFA (départements français d’Amérique), elles recouvrent des réalités bien différentes. La population n’est pas la même, l’histoire non plus. En Guadeloupe, l’insularité, l’esclavage, les revendications indépendantistes, la présence du tourisme de masse ont forgé des relations à la France métropolitaine qui sont autres.