Mécanismes du contrôle spontané de la réplication virale

Les individus qui parviennent à contrôler spontanément la réplication du VIH en absence de thérapie représentent moins de 1 % des séropositifs. Ces rares sujets, dénommés «HIV Controllers» ou encore « Elite Controllers » par certains groupes américains, maintiennent des charges virales inférieures à 50 copies/ml sur le long terme et présentent un risque très faible de progression vers la maladie. L’étude des HIV Controllers est importante pour essayer de déterminer ce que constitue une réponse immunitaire naturellement efficace contre le VIH, ce qui sera informatif pour le développement de vaccins anti-VIH.