Départ de Michel Kazatchkine : Les réactions

Les réactions de la communauté sida n’ont pas tardé, au lendemain de l’annonce de la démission de Michel Kazatchkine de son poste de directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

> AIDES et Coalition PLUS rendent hommage à M. Kazatchkine
AIDES et Coalition PLUS regrettent ce départ, et saluent la contribution essentielle que le Professeur Kazatchkine a apportée à la lutte mondiale contre le sida durant ces presque 6 années à la tête du Fonds mondial.

Michel Kazatchkine démissionne de la direction du Fonds mondial

Le directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme quittera ses fonctions le 16 Mars 2012. Cette décision a été prise alors que le Conseil d’administration du Fonds devait enteriner le 25 janvier la nomination d’un directeur général appelé à collaborer avec le directeur exécutif, une quasi-mise sous tutelle.

La campagne présidentielle pollue les vrais enjeux de la lutte contre le sida

L’article de Frédéric Martel dans l’hebdomadaire Marianne cette semaine confirme que, dans la campagne présidentielle, tous les coups sont permis…D’amalgames en insinuations, Frédéric Martel y jette le discrédit sur le finacement de la lutte contre le sida, sur l’action du Fonds Mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, sur la Fondation de Carla Bruni-Sarkozy et plus globalement sur la contribution française à ce combat. Il apporte des arguments à ceux qui veulent voire son directeur exécutif, Michel Kazatchkine, quitter ses fonctions.

La polémique Carla Bruni-Sarkozy et le Fonds mondial: Revue de web

L’hebdomadaire Marianne, dans un article signé Frédéric Martel parue le 7 janvier de l’édition papier, dénonce «les dysfonctionnements et le mélange des genres auxquels aboutit l’action – et l’inaction – de Carla Bruni-Sarkozy dans sa fondation et son comportement en tant qu’ambassadrice de la lutte contre le sida» pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Les réactions ne sont bien sûr pas faites attendre, de la part de la Fondation Carla-Bruni-Sarkozy et de la part de Michel Kazatchkine, qui dirige le Fonds.