Un voyageur contaminé par le VIH-1 du groupe N au Togo

Le VIH-1 du groupe N a été identifié au Cameroun en 1998 et n’avait jamais été signalé que dans ce pays. Une équipe de l’hôpital Saint-Louis, à Paris, publie dans le Lancet l’observation clinique d’un voyageur qui s’est contaminé au Togo, posant des problèmes biologique et thérapeutique spécifiques.

Le Cameroun à l’heure de la décentralisation

L’ouvrage Accès décentralisé au traitement du VIH/sida, Evaluation de l’expérience camerounaise (PDF, 4Mo) publié par l’ANRS offre une information large, croisée et validée sur la décentralisation de l’accès au traitement au Cameroun, indispensable face aux défis liés aux nouvelles recommandations.