Indonésie : Des gays soumis à des tests coercitifs de dépistage du VIH

La situation de hommes gays indonésiens se dégrade de jour en jour. Le 30 avril 2017, à Surabaya, la deuxième plus grande ville du pays, un raid policier a visé des homosexuels lors d’une soirée privée, selon l’association Human Rights Watch. La police a forcé ces 14 personnes à subir des tests de dépistage du VIH non volontaires, avant d’en rendre les résultats publiques.

Good news et bad news sont dans un bateau

Cette dernière journée de la XXIVème CROI, sise dans la ville Émeraude de l’Etat de Washington, qui a vu naître Bill Gates, Jimmy Hendrix, Kurt Cobain (Nirvana) et la légalisation du cannabis, a commencé par une bien curieuse information. Une nouvelle distillée avec effroi par les chaines américaines : la mesure qui empêchait les personnes atteintes d’une pathologie mentale d’acquérir une arme à feu, qui faisait partie d’une série de décrets promulgués par Barack Obama en janvier 2016 a été abrogée il y quelques jours par le Sénat à majorité républicaine. Fort heureusement, on part demain.

La cascade de soin chez les patients récemment infectés  dans le contexte du TASP en Afrique du Sud

Pour rappel, l’essai ANRS 12249 est un essai randomisé en cluster comparant l’impact sur l’incidence du VIH de l’initiation systématique versus l’initiation selon les critères de l’OMS du traitement ARV dans une communauté rurale du KwaZulu Natal (Afrique du sud). Les premiers résultats ont montré un faible taux d’accès au soin après le diagnostic et donc de mise au traitement avec une absence de différence sur l’incidence du VIH entre les 2 stratégies.

Lutter contre le VIH sous Trump : «Nous sommes très inquiets»

William McColl est le directeur des politiques de santé à AIDS United, l’une des plus grandes association de lutte contre le VIH/sida états-unienne, basée à Washington. Il a accepté de répondre à nos questions inquiètes sur l’avenir de la réponse à l’épidémie sous la présidence Trump avec une majorité Républicaine au Congrès.

Migrantes d’Afrique subsaharienne et VIH : le risque d’infection en France associé aux violences sexuelles

Selon l’étude ANRS PARCOURS, un tiers des femmes originaires d’Afrique subsaharienne suivies pour le VIH en France ont été infectées après leur arrivée. Le risque de contracter le VIH est plus élevé lorsque les femmes déclarent avoir subi au moins un rapport sexuel forcé après leur arrivée en France. Julie Pannetier (Institut de recherche pour le développement, UMR CEPED, IRD-Université Paris Descartes, Paris) présente ces données lors de la 21ème Conférence internationale sur le SIDA (AIDS 2016), qui se déroule du 18 au 22 juillet 2016, à Durban (Afrique du Sud).

Chroniques de Durban 2016 : La dernière conférence?

La 21ème Conférence Mondiale sur le sida va s’ouvrir officiellement aujourd’hui lundi 18 juillet 2016. Le 15 avril 1985 s’ouvrait à ATLANTA la 1ere conférence devant 2000 participants et à l’époque 7000 patients étaient morts du Sida aux USA. 31 ans plus tard le nombre de séropositifs dans le monde avoisine les 40 millions, et le nombre annuel des décès causés par le VIH a longtemps été autour des 2 millions depuis 2005, ce nombre diminue lentement, alors que la maladie dans les populations les plus exposés continue de progresser.

«Vers une Seine Saint Denis sans sida»: Au plus près des populations clés

La réunion de lancement de l’initiative visant à mobiliser tous les acteurs locaux autour des objectif de l’Onusida, dans l’esprit de celle menée en 2015 à Paris, a eu lieu le lundi 4 juillet, à Bobigny. Les conclusions sont attendues en novembre.

Sida Info Service, la crise continue

Depuis presque deux semaines, le site de l’association Sida Info Service, qui gère la ligne d’écoute du même nom, est indisponible. La faute, selon les salariés, à un déménagement précipité et à une «gouvernance hasardeuse», suite aux difficultés financières rencontrées par l’association au début de l’année. Le 30 juin, les salariés avaient décidé de faire grève.