Prisons sous tension

L’Observatoire international des prisons (OIP) tient sur son site Internet un décompte des cas de Covid-19 impactant les personnes en détention.

Le 15 avril, 76 détenus et 204 agents pénitentiaires ont été testés positifs. Et 465 personnels pénitentiaires et 433 détenus présentaient des symptômes sans avoir été testés. Les voix sont nombreuses qui demandent des mesures pour désincarcérer les détenus condamnés à de courtes peines ou en fin de peine, afin de soulager la pression sur les prisons, où la situation ne permet pas de respecter les gestes barrières.

Rappelons qu’on compte en France, 70650 personnes détenues pour 61080 places opérationnelles au 1er janvier 2020. Selon l’OIP, 21000 personnes sont en détention préventive et 17000 effectuent les derniers mois de leur peine. Le 3 avril, 6000 détenus ont été libérés, un chiffre très insuffisant pour Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté.
Par ailleurs, en dépit de la logique sanitaire, la chancellerie a décidé de prolonger les mandats de dépôts de deux, trois ou six mois, sans aucune comparution devant un juge…

A lire sur le site de l’OIP

Coronavirus en prison – L’essentiel

eget sem, neque. nunc vulputate, quis