Le Pr François Dabis nouveau directeur de l’ANRS

Le Pr François Dabis vient d’être nommé directeur de l’ANRS, agence autonome de l’Inserm, par les ministres en charge de la recherche et de la santé, sur proposition du P-DG de l’Inserm.

Le Pr Dabis est un expert du VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
reconnu au plan international pour ses nombreux travaux sur l’épidémiologie et la santé publique, qui connaît bien l’ANRS: il a dirigé l’AC 12 « Recherches dans les pays en développement » de 2002 à 2015. Il a mis en place et dirige la cohorte ANRS CO 03 ainsi que ANRS CO 13 HEPAVIH. Il a été co-responsable de l’essai pivot ANRS 049 DITRAME et a mené, avec ses collègues d’Afrique du Sud, l’essai ANRS 12249 TASPTasp «Treatement as Prevention», le traitement comme prévention. La base du Tasp a été établie en 2000 avec la publication de l’étude Quinn dans le New England Journal of Medicine, portant sur une cohorte de couples hétérosexuels sérodifférents en Ouganda, qui conclut que «la charge virale est le prédicteur majeur du risque de transmission hétérosexuel du VIH1 et que la transmission est rare chez les personnes chez lesquelles le niveau de charge virale est inférieur à 1 500 copies/mL». Cette observation a été, avec d’autres, traduite en conseil préventif par la Commission suisse du sida, le fameux «Swiss statement». En France en 2010, 86 % des personnes prises en charge ont une CV indétectable, et 94 % une CV de moins de 500 copies. Ce ne sont pas tant les personnes séropositives dépistées et traitées qui transmettent le VIH mais eux et celles qui ignorent leur statut ( entre 30 000 et 50 000 en France).
Voir la définition
dont les premiers résultats ont été rendus publics à la conférence AIDS 2016, à Durban.