CROI 2016 — Un traitement antirétroviral précoce diminue la charge virale séminale

L’essai ANRS 147 OPTIPRIM est un essai randomisé multicentrique, évaluant chez des patients en primo-infection VIH-1 l’impact sur les réservoirs d’un traitement antirétroviral. Dans une sous-étude, les chercheurs se sont intéressés pour la première fois au réservoir viral VIH dans le sperme chez des patients en primo-infection.

Vingt et un patients ont été inclus dans cette sous-étude. Des prélèvements de sang et de liquide séminal ont été effectués à l’inclusion et à 24 mois afin de mesurer, d’une part, l’ARN–VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
dans le sperme et dans le sang (pour mesurer la charge viraleCharge virale La charge virale plasmatique est le nombre de particules virales contenues dans un échantillon de sang ou autre contenant (salive, LCR, sperme..). Pour le VIH, la charge virale est utilisée comme marqueur afin de suivre la progression de la maladie et mesurer l’efficacité des traitements. Le niveau de charge virale, mais plus encore le taux de CD4, participent à la décision de traitement par les antirétroviraux.
Voir la définition
dans ces deux compartiments) et, d’autre part, l’ADN-VIH dans le sperme et dans le sang, qui renseigne sur la taille du réservoir viral. Des mesures d’IP-10 et d’IL-6, marqueurs d’activation immunitaire et d’inflammation du VIH, ont également été faites.

Grâce à ces données, les chercheurs montrent tout d’abord pour la première fois que le réservoir viral s’établit de façon asynchrone dans le sperme et dans le sang. En effet, les chercheurs constatent que le nombre de cellules réservoirs du sang diminue après la phase aigüe de la primo-infectionPrimo-infection Premier contact d’un agent infectieux avec un organisme vivant. La primo-infection est un moment clé du diagnostic et de la prévention car les charges virales VIH observées durant cette période sont extrêmement élevées. C’est une période où la personne infectée par le VIH est très contaminante. Historiquement il a été démontré que ce qui a contribué, dans les années 80, à l’épidémie VIH dans certaines grandes villes américaines comme San Francisco, c’est non seulement les pratiques à risques mais aussi le fait que de nombreuses personnes se trouvaient au même moment au stade de primo-infection.
Voir la définition
, très probablement grâce à la réponse immunitaire, alors qu’au contraire ce nombre augmente dans le sperme après la phase aiguë.

Par ailleurs, après deux ans d’un traitement antirétroviral pris très précocement en primo-infection, les chercheurs constatent une diminution importante de la quantité d’ARN-VIH dans le sang et le sperme, toutes deux inférieures au seuil de détection. Les mêmes observations sont faites pour les quantités d’ADN viral. La quantité d’IP-10 dans le plasma a également diminué, ce qui montre une diminution de l’inflammation, contrairement à l’IL-6 qui reste inchangé.

Cette étude met donc également en évidence pour la première fois qu’un traitement antirétroviral prescrit de façon précoce en primo-infection permet de purger le réservoir VIH dans le sperme en diminuant massivement le nombre de cellules infectées dans ce compartiment. Ces résultats renforcent l’idée qu’un traitement antirétroviral prescrit le plus tôt possible apporte un bénéfice individuel en diminuant le taux de virus et l’inflammation, et un bénéfice pour les partenaires en limitant le risque de transmission du virus.

Bibliographie

Impact of cARTcART Combination antiretroviral therapy (cART) ou traitement antirétroviral combiné, en français. Le terme est utilisé quand il est important de préciser qu'il s'agit d'une multithérapie basée sur plusieurs antirétroviraux, et non d'une monothérapie.
Voir la définition
& Systemic inflammation on Semen HIV-1 Reservoir in Primary Infection

Antoine Chéret; Julia Heitzmann; Adeline Mélard; Christine Durier; Ludivine David; Michaella Muller-Trutwin; Jean-Marie Chennebault; Camille Lécuroux; Christine Rouzioux; Laurence Meyer; for the ANRS 147 OPTIPRIM Team.

Toutes les actualités de l’ANRS à la CROI 2016.