Transmission du VHC de la mère à l’enfant : 6% de risques

Les femmes enceintes vivant avec le virus de l’hépatite C (VHC) présentent un risque de près de 6% de transmettre le virus à leur enfant. Ce risque est  doublé si elles sont co-infectés par le VIH.

Dans une méta-analyse publiée dans Clinical Infectious Diseases, des chercheurs ont passé en revue 109 études pour estimer le risque de transmission mère-enfant du VHC.

Il s’avère que le risque de transmettre le virus au bébé est de 5,8%, et qu’il monte à 10,8 pour cent si la mère est séropositive au VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
. Le VIH augmente le risque de 2,56 fois, plus que tout autre facteur de risque. Plus de 1 enfants sur 20 dont la mère est chroniquement infectée par le VHC sont infectés.

La transmission verticale constitue probablement la première voie de transmission chez ces enfants. Les auteurs ont déclaré que plus de recherches étaient nécessaires pour évaluer les autres risques de contracter l’hépatite C pendant la petite enfance.

Source