Hépatite C — Hépatite C évoluée: l’effet bénéfique du café

Les résultats de l’étude HALT-C (Hepatitis C Antiviral Long-term Treatment againts Cirrhosis) montrent que, chez des patients souffrant de fibrose ou de cirrhose en relation avec une hépatite virale chronique C et ne répondant pas au traitement standard par la ribavirine et l’interféron pégylé, la consommation d’au moins trois tasses de café par jour est associée à une réduction de 53 % du risque de progression de la maladie, comparativement à des patients en même situation ne buvant pas de café.

Les 766 patients participant à cette étude américaine ont répondu à un questionnaire lors de leur inclusion, précisant entre autre la fréquence et l’importance de consommation de café (jamais ; 1, 2, 3/4, 5 et + tasses/jour) ainsi que de thé, vert ou noir. Ils ont été vus en consultation tous les trois mois des 3,8 années de suivi pour évaluer l’évolution clinique de la maladie. Des ponctions biopsies hépatiques ont été réalisées à 1,5 et 3,5 ans.

Au moins trois tasses par jour

Au total, les patients buvant trois tasses de café ou davantage par jour ont un risque relatif de voir leur état se détériorer de 0,47, donc un risque diminué de 53 %. Les chercheurs n’ont pas constaté une telle corrélation pour le thé mais soulignent que ces patients en consomment peu.

Référence

Coffee intake is associated with lower rates of liver disease progression in chronic hepatitis C / N. D. Freedman and coll. – Hepatology, novembre 2009, early view.

> Lire l’article (en anglais, PDF, 188Ko).

libero justo tristique in Donec libero vulputate, mattis quis, ultricies ut