Hépatite — VHC: Une nouvelle piste contre la flambée après la greffe

Le Quotidien du Médecin du 2 octobre rapporte qu’une équipe japonaise a mis au point un procédé qui retarde la récidive de l’infection au virus de l’hépatite C (VHC) sur le foie transplanté. 

La technique utilisée est celle d’une immunothérapie adoptive, pour contrôler la réplication virale pendant la greffe. Les chercheurs ont injecté trois jours après l’intervention des cellules lymphocytes «Natural Killer» (NK), provenant du greffon. Ces cellules avaient auparavant été activées in vitro par de l’interleukine 2 (IL2) et de l’OKT3.

Au cours du mois suivant la transplantation, les taux sériques d’ARN viral étaient plus faibles chez les sujets traités que dans le groupe ayant refusé l’immunothérapie, voire indétectables chez certains des patients. 

fringilla quis, elit. justo libero. ipsum