Portrait de la rédaction de Vih.org

Débat autour du matériel d’injection

Le premier article, d’Apothicom, qui commercialise notamment Stéribox et Stérifilt est un exposé didactique sur la notion d’espace mort qui majore le risque d’infection en cas de partage de seringue. Le second, écrit par un groupe de travail sous l’égide de la Direction générale de la santé et de la MILDECA, élargit la réflexion à la filtration et propose la création de nouveaux outils, plus efficaces, qui tie

Portrait de la rédaction de Vih.org

Réduction des risques: volume mort et filtration, état des lieux

Des travaux conjoints de scientifiques, d’usagers de drogues, de cliniciens, de professionnels de la RdR, menés sous l’égide de la Direction générale de la santé (DGS) et de la MILDECA ont pour but de déterminer les outils les plus performants, en matière d’hygiène, de désinfection, d’injection et de filtration. à partir de ces travaux, la DGS a financé l’expérimentation d’un nouvel assemblage d’outils (lingette, seringue, filtre). À la clé: des bénéfices à la fois physiques, somatiques, infectieux et psychologiques pour les usagers.

Portrait de la rédaction de Vih.org

Seringues: l’«espace mort» est un facteur de risque

Deux types de seringues

C’est Jean-Paul Grund, en 1991, qui attribua cela non pas au volume de la seringue, mais au type de seringues. Il distingue deux types:

Portrait de la rédaction de Vih.org

La réduction des risques vue de Vancouver

Vancouver, située au sud-ouest de la province de Colombie-Britannique, sur la côte pacifique et la municipalité canadienne la plus densément peuplée, s’est illustrée depuis longtemps dans ce qui fait le champ de la revue Swaps. Le premier programme d’échange de seringues a été implanté à Vancouver à la fin des années 1980 au moment où le taux de prévalence

Portrait de la rédaction de Vih.org

SAFE, un programme d’échange de seringues par voie postale

Kesakô ? «Non, bien sûr, nous ne sommes pas un automate de distribution de kits contre matériels usagés, sous pli, avec timbres, prévient d’emblée Catherine Duplessy, la directrice de SAFE. Notre programme est appelé “PES postal” car c’est la terminologie “PES” que comprennent les usagers. Dans les faits, nous mettons à leur disposition tous les matériels de consommation pour injecteurs, sniffeurs et fumeurs de

Portrait de la rédaction de Vih.org

Impact des pratiques d’injection sur l’incidence de l’hépatite C chez les usagers de drogue

Cet article a été publié dans le Swaps n°69. Il rend compte du premier colloque commun Cnam/AIDES/vih.org organisé le 29 novembre 2012 au Conservatoire National des Arts et Métiers.à Paris.

Portrait de la rédaction de Vih.org

Quelles priorités pour la RdR en prison?

Ce texte a été publié dans le n°63 de la revue Swaps.

Tout le monde s'accorde sur le retard et l'insuffisance de moyens des services pénitentiaires français pour tout ce qui concerne la santé des prisonniers, et en particulier pour la réduction des risques malgré les principes généraux d'un accès égal à la prévention et aux soins.

Portrait de la rédaction de Vih.org

«Il y a fort à faire pour lever les freins à la mise en œuvre des mesures de RdR en prison»

Catherine Paulet est également présidente de l'association des secteurs de psychiatrie en milieu pénitentiaire, qui réunit les professionnels de santé mentale exerçant en milieu pénitentiaire.

Cet entretien a été publié dans le n°63 de la revue Swaps.

S'abonner à RSS - Echange de seringues