PROFIL

Kévin Jean
Epidémiologiste

Epidémiologiste à l' Inserm (CESP-U1018)

Ses publications (14)
30.09.15

L’effet préventif du traitement antirétroviral (ARV) sur la transmission sexuelle du VIH a suscité un espoir sans précédent dans la lutte contre l’épidémie, particulièrement en Afrique subsaharienne. Des résultats récents ont également documenté des bénéfices individuels importants à une initiation très précoce du traitement. En conséquence, les recommandations internationales viennent d'être révisées en vue d’une initiation des ARV pour toutes les personnes séropositives, indépendamment du niveau de CD4.

Par Kévin Jean, Epidémiologiste
28.05.15

Le succès d’une thérapie ARV, qui se traduit par une charge virale indétectable, un bénéfice clinique maximal et un risque négligeable de transmission sexuelle du VIH , est tributaire de hauts niveaux d’observance. 

Par Kévin Jean, Epidémiologiste
28.05.15

Le diagnostic du VIH n’est que la première étape du parcours de soin des personnes infectées. Idéalement, un diagnostic doit être suivi rapidement d’une évaluation de l’éligibilité au traitement (principalement une mesure des CD4), puis d’une initiation du traitement ARV ou d’une ré-évaluation régulière de l’éligibilité. Dans les faits, la continuité à cette étape cruciale de la cascade est loin d’être optimale.

Par Kévin Jean, Epidémiologiste

Commentaires sur vih.org

57889

Merci pour cet aperçu des nouvelles recommandations ! Un élément sur l’aspect coût-efficacité du traitement très précoce : des résultats présentés...
23 nov, 12h22
57889