PROFIL

Élise Marsicano
Paris XI-CESP-INSERM (Paris)
Ses publications (11)
18.10.10

Les populations originaires d'Afrique subsaharienne vivant en France constituent l'un des «groupes à risque» construit par l'épidémiologie du VIH / sida . La catégorie épidémiologique du «groupe à risque», si elle permet d'identifier des populations cibles et ainsi d'orienter les campagnes de prévention, suppose implicitement l'existence et l'homogénéité de ce groupe social. En outre, s'agissant de personnes migrantes, le rejet d'un culturalisme —qui a notamment contribué à distinguer un «modèle africain de sexualité»— au profit de problématiques plus larges intégrant les conditions de vie, n'ont pas facilité la nécessaire prise en compte de la sexualité.

Par Élise Marsicano, Paris XI-CESP-INSERM (Paris)
12.10.10

«Prévention comportementale du VIH : est-ce que ça fonctionne, est-ce qu'on en a besoin et est-ce qu'on en veut?» Le titre de la conférence donnée par le professeur John de Wit1 au Kremlin-Bicêtre le 24 septembre 2010 peut sembler provocateur, mais soulève d'importantes questions alors que l'on s'interroge sur «l'échec de la prévention», en particulier dans les populations les plus touchées et alors que la prévention biomédicale, avec le Treatment as Prevention ( TasP ), suscite tant d'enthousiasme. 

1. Directeur du National Centre in HIV Social Research et professeur à l’Université de New South Wales (Sydney, Australie)
Par Élise Marsicano, Paris XI-CESP-INSERM (Paris)
21.12.09

Parmi les 6500 personnes qui ont découvert leur séropositivité en 2008, 2100 sont des migrants d'Afrique subsaharienne.  Le profil de l'épidémie apparaît relativement spécifique dans cette population puisque les femmes représentent 60 % des nouvelles contaminations et que la transmission y est quasi-exclusivement hétérosexuelle.

Par Élise Marsicano, Paris XI-CESP-INSERM (Paris)

Commentaires sur vih.org

Commentaires (0)