PROFIL

Portrait de ANRS
ANRS
France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
101, rue de Tolbiac / 75013 Paris / France tel. 33.(0)1.53.94.60.00 / fax 33.(0)1.53.94.60.01 information@anrs.fr

L'ANRS (France Recherche Nord&Sud Sida -HIV Hépatites) est l’agence française de recherches sur le VIH /sida et les hépatites virales. Elle a pour objectif d'acquérir de nouvelles connaissances afin d’aider, au Nord comme au Sud, à améliorer la prévention de ces infections et la prise en charge des personnes atteintes.

L'ANRS fédère, autour de grandes priorités scientifiques, des chercheurs de toutes les disciplines (recherches fondamentale, clinique, en santé publique, sur le vaccin...) et des médecins appartenant aux organismes de recherche français ( Inserm , CNRS , Institut Pasteur, IRD, universités) et aux hôpitaux. L'agence réunit, dans des "Sites ANRS", chercheurs du Nord et du Sud autour de projets de recherche qui s'inscrivent dans les priorités de santé des pays en développement.

Son budget annuel, environ 45 millions d’euros, lui est attribué par les ministères français en charge de la Recherche, des Affaires étrangères et de la Santé.

L'ANRS en chiffres :

- 2 appels d'offres annuels,
- 260 projets de recherche déposés environ chaque année,
- un réseau de plus de 300 services hospitaliers et 60 études cliniques en France,
- près de 500 publications scientifiques.

Ses publications (10)
25.02.16

L’essai ANRS Ipergay a montré que la PrEP (prophylaxie pré-exposition) se montre être efficace chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, très exposés par leurs pratiques sexuelles au risque d'infection par le VIH . La prise de ce traitement antirétroviral préventif nécessite un suivi régulier avec des tests de dépistage du VIH. Alors que durant l’essai ANRS IPERGAY les tests de dépistage étaient réalisés à l’aide de tests de 4ème génération, détectant l’antigène p24 et les anticorps anti-VIH associés dans certains cas à la détection d‘ARN-1, les chercheurs ont regardé si le test de dépistage rapide du VIH permet d’obtenir les mêmes résultats.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
08.12.15

Les résultats publiés aujourd’hui en ligne dans le New England Journal of Medicine à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le sida , par le Professeur Jean Michel Molina, de l’Hôpital Saint-Louis ( AP-HP , Paris) et de l’Université de Paris Diderot, et par l’équipe ANRS IPERGAY, soulignent le très haut niveau d'efficacité d'une stratégie de prévention du VIH ( PrEP ) chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes très exposés au risque de cette infection ( HSH ). Pris au moment des périodes d'activité sexuelle, ce traitement diminue de 86 % le risque d'être infecté par le VIH.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
30.10.14

Comprendre les mécanismes de l’immunité innée permettant de réduire la transmission du VIH -1 au niveau des muqueuses tel est l’objectif des études menées par l’équipe du Dr Elisabeth Menu de l’Unité de Régulation des Infections Rétrovirales, laboratoire dirigé par le Pr Françoise Barré-Sinoussi, à l’Institut Pasteur. Ces études soutenues par l’ANRS (France REcherche Nord&Sud Sida -hiv Hépatites) montrent, pour la première fois, que des récepteurs de l’immunité innée impliqués dans la reconnaissance du VIH-1, ainsi qu’une protéine du système immunitaire, l’Interféron gamma (IFN) et le facteur cellulaire de restriction, SAMHD1, jouent un rôle dans le contrôle de l’infection par le VIH-1 au niveau de la muqueuse utérine chez la femme enceinte. Ces résultats font l’objet de deux présentations à l’occasion de la Conférence HIV Research for Prevention (HIVR4P) qui se déroule du 28 au 31 octobre 2014 au Cap en Afrique du Sud..

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
23.07.14

Des résultats préliminaires de l’étude ANRS Ipergay de prévention pré-exposition chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes mettent en évidence une très bonne observance au traitement. Le concept de traitement préventif «à la demande», pris à l’occasion des rapports sexuels se révèle ainsi bien accepté. Ces données sont présentées en communication orale à la 20e conférence internationale sur le sida organisée par l’International Aids Society à Melbourne (Australie) du 20 au 25 juillet 2014.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
  •  

Fil Twitter

Commentaires sur vih.org

Commentaires (0)