PROFIL

ANRS
France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
101, rue de Tolbiac / 75013 Paris / France tel. 33.(0)1.53.94.60.00 / fax 33.(0)1.53.94.60.01 information@anrs.fr

L'ANRS (France Recherche Nord&Sud Sida -HIV Hépatites) est l’agence française de recherches sur le VIH /sida et les hépatites virales. Elle a pour objectif d'acquérir de nouvelles connaissances afin d’aider, au Nord comme au Sud, à améliorer la prévention de ces infections et la prise en charge des personnes atteintes.

L'ANRS fédère, autour de grandes priorités scientifiques, des chercheurs de toutes les disciplines (recherches fondamentale, clinique, en santé publique, sur le vaccin...) et des médecins appartenant aux organismes de recherche français ( Inserm , CNRS , Institut Pasteur, IRD, universités) et aux hôpitaux. L'agence réunit, dans des "Sites ANRS", chercheurs du Nord et du Sud autour de projets de recherche qui s'inscrivent dans les priorités de santé des pays en développement.

Son budget annuel, environ 45 millions d’euros, lui est attribué par les ministères français en charge de la Recherche, des Affaires étrangères et de la Santé.

L'ANRS en chiffres :

- 2 appels d'offres annuels,
- 260 projets de recherche déposés environ chaque année,
- un réseau de plus de 300 services hospitaliers et 60 études cliniques en France,
- près de 500 publications scientifiques.

Ses publications (5)
01.12.16

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, les autotests de dépistage du VIH et la notification des partenaires sont essentiels pour améliorer l’accès au diagnostic du VIH. Elle publie ce mardi 29 novembre 2016 ses nouvelles directives sur ces deux priorités. Ces deux outils permettraient d’atteindre les personnes infectées par le VIH mais non encore diagnostiquées et contribueraient ainsi à réaliser le premier objectif fixé par les Nations Unies : 90% des personnes infectées par le VIH connaissent leur statut d’ici 2020. L'ANRS en a fait une priorité de recherche.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
25.02.16

L’essai ANRS Ipergay a montré que la PrEP (prophylaxie pré-exposition) se montre être efficace chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, très exposés par leurs pratiques sexuelles au risque d'infection par le VIH . La prise de ce traitement antirétroviral préventif nécessite un suivi régulier avec des tests de dépistage du VIH. Alors que durant l’essai ANRS IPERGAY les tests de dépistage étaient réalisés à l’aide de tests de 4ème génération, détectant l’antigène p24 et les anticorps anti-VIH associés dans certains cas à la détection d‘ARN-1, les chercheurs ont regardé si le test de dépistage rapide du VIH permet d’obtenir les mêmes résultats.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
15.09.15

Après les États-Unis en 2012 et le Royaume-Uni en 2015, la France va disposer de l'autotest VIH à partir du 15 septembre 2015. La recherche a joué un rôle majeur dans toutes les étapes qui ont précédé l'autorisation de ce nouvel outil de dépistage. D'abord en démontrant qu'il serait bien accepté par les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes ( HSH ), ensuite en identifiant des recommandations de bonne pratique en population générale et pour les groupes les plus exposés au risque de VIH sida . Les chercheurs vont maintenant accompagner la mise à disposition de l'autotest VIH en en évaluant l'usage parmi ses utilisateurs. Tim Greacen (Etablissement public de santé Maison Blanche, Paris) a coordonné toutes ces recherches, l'ANRS les a financées.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
01.09.14

Proposer un dépistage conjoint du VIH et des hépatites B et C à tout consultant âgé de plus de 18 ans et n’ayant encore jamais fait de test auparavant, telle était la mission de 66 médecins généralistes de Gironde et du Nord. Le but : étudier la faisabilité d’une telle pratique et renforcer le dépistage en population générale.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites

Fil Twitter

Commentaires sur vih.org

Commentaires (0)