PROFIL

ANRS
France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
101, rue de Tolbiac / 75013 Paris / France tel. 33.(0)1.53.94.60.00 / fax 33.(0)1.53.94.60.01 information@anrs.fr

L'ANRS (France Recherche Nord&Sud Sida -HIV Hépatites) est l’agence française de recherches sur le VIH /sida et les hépatites virales. Elle a pour objectif d'acquérir de nouvelles connaissances afin d’aider, au Nord comme au Sud, à améliorer la prévention de ces infections et la prise en charge des personnes atteintes.

L'ANRS fédère, autour de grandes priorités scientifiques, des chercheurs de toutes les disciplines (recherches fondamentale, clinique, en santé publique, sur le vaccin...) et des médecins appartenant aux organismes de recherche français ( Inserm , CNRS , Institut Pasteur, IRD, universités) et aux hôpitaux. L'agence réunit, dans des "Sites ANRS", chercheurs du Nord et du Sud autour de projets de recherche qui s'inscrivent dans les priorités de santé des pays en développement.

Son budget annuel, environ 45 millions d’euros, lui est attribué par les ministères français en charge de la Recherche, des Affaires étrangères et de la Santé.

L'ANRS en chiffres :

- 2 appels d'offres annuels,
- 260 projets de recherche déposés environ chaque année,
- un réseau de plus de 300 services hospitaliers et 60 études cliniques en France,
- près de 500 publications scientifiques.

Ses publications (62)
19.07.16

Selon l’étude ANRS PARCOURS, un tiers des femmes originaires d’Afrique subsaharienne suivies pour le VIH en France ont été infectées après leur arrivée. Le risque de contracter le VIH est plus élevé lorsque les femmes déclarent avoir subi au moins un rapport sexuel forcé après leur arrivée en France. Julie Pannetier (Institut de recherche pour le développement, UMR CEPED, IRD-Université Paris Descartes, Paris) présente ces données lors de la 21ème Conférence internationale sur le SIDA (AIDS 2016), qui se déroule du 18 au 22 juillet 2016, à Durban (Afrique du Sud).

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
19.07.16

Une trithérapie antirétrovirale de maintenance thérapeutique prise seulement 4 jours dans la semaine  au lieu de 7 a permis de maintenir une charge virale inférieure à 50 copies chez 96 des 100 patients de l’étude ANRS 162-4D. Ces résultats sont présentés par le Dr Pierre de Truchis, hôpital Raymond Poincaré de Garches ( AP-HP ), lors de la 21ème Conférence internationale sur le SIDA (AIDS 2016), qui se tient à Durban en Afrique du Sud, du 18 au 22 Juillet. Ces résultats doivent être confirmés par un essai randomisé, de plus grande ampleur, et sur une plus longue période. L'essai ANRS QUATUOR démarrera à la fin 2016 avec cet objectif.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
07.07.16
ANRS à Durban 2016

Présente à la conférence de Durban, l'ANRS animera un symposium satellite ayant pour sujet «PrEP à la demande: Une alternative à la PrEP en continu?» (Oral PrEP “On Demand” - An Alternative to Daily PrEP?), le mardi 19 juillet 2016, de 18h30 à 20h30 (session room 10). 

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
21.04.16

Selon le Pr Christine Rouzioux, les données du programme OPP-ERA peuvent changer la donne dans les pays du Sud. L’intégration de la mesure de la charge virale dans la prise en charge des patients doit maintenant se généraliser. Ces données sont présentées lors de la 8ème Conférence de l’AFRAVIH qui se déroule à Bruxelles du 20 au 23 avril.Le Pr Christine Rouzioux (laboratoire de virologie, Hôpital Necker, Université Paris Descartes, Paris) est la responsable scientifique du programme OPP-ERA.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
07.04.16

Le Jeudi 21 avril de 17h15 à 19h (Hall Copper), l'ANRS organise un symposium satellite: «Migrants d'Afrique subsaharienne et politiques migratoires en Europe: quel impact pour le VIH et les hépatites?».

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites

Fil Twitter

Commentaires sur vih.org

Commentaires (0)