AIDS 2018: La conférence internationale d'Amsterdam

La conférence internationale sur le VIH / sida se tient cette année à Amsterdam, du 23 au 27 juillet 2018. 

Publié le 23 Juillet 2018 par

La conférence mondiale de lutte contre le VIH/sida d'Amsterdam

Cette conférence mondiale se tient tous les deux ans et accueille l'ensemble de la communauté luttant contre le sida, unie autour d'un objectif commun : voir enfin la fin de l'épidémie. La prévention, les traitements, les droits des personnes atteintes, ce rassemblement est l'occasion de passer en revue les progrès, nombreux, et les barrières, encore plus nombreuses, que connaissent les personnes qui luttent contre le VIH/sida. Cette année, Christelle Destombes et Charles Roncier couvriront sur place la conférence pour Vih.org. Notons que les sessions plénières devraient être disponibles en FacebookLive sur la page de l'événement. 

1500 personnes dans la cohorte ANRS Prévenir, 0 infection

Les premiers résultats de l'étude ANRS Prévenir, lancée en mai 2017, ont été révélés à la conference d’Amsterdam et ils sont impressionants : 1500 personnes enrôlées dans la cohorte, 0 infection. 

Publié le 25 Juillet 2018 par

L'étude qui compare la Prep à la demande (53 % des personnes) versus en continu chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes exposés au risque d’infection, confirme la très grande efficacité de la première, ainsi que la bonne tolérance au traitement. Le Pr Jean-Michel Molina (Hôpital Saint-Louis, AP-HP , Université de Paris Diderot), a indiqué qu’aucun participant n’avait arrêté l'étude en raison d’effets secondaires et que ces résultats signifient que «la Prep à la demande pourrait constituer une option pour les HSH ,si l’on veut avoir un impact sur l'épidémie». Jean-Michel Molina estime que 85 contaminations ont ainsi été évitées dans la cohorte, si on se réfère au taux d'incidence du VIH chez les HSH n'utilisant pas la Prep constaté dans l'étude Ipergay. 

L'étude qui prévoit d'enrôler 3 000 HSH à risque d'infection en a inclus plus de 1600 au 2 juillet 2018. Les résultats rapportés à Amsterdam portent sur les 1 435 premiers volontaires séronégatifs. La moyenne d'âge est de 36 ans, la moitié d’entre eux n’a pas de partenaire sexuel régulier, 57% ont une expérience de Prep et 15,8% pratiquent le chemsex. Le nombre d’actes sexuels sans préservatif le mois précédant l'étude est de 2 (0-5), le nombre de partenaires sexuels dans les 3 mois précédant l'étude est de 10 (6-20).

Incidence du VIH chez les participants de PREVENIR

Observance de la Prep et utilisation du préservatif lors du dernier rapport sexuel

Comportement sexuel chez les participants

Ces HSH ont été suivis pendant 7 mois, et ont bénéficié d’un accompagnement spécifique, de mise à disposition de préservatifs, gel, conseils de réduction des risques et d'adhérence. Aucune nouvelle infection au VIH n’a été relevée pendant ce suivi, que la Prep soit prise en continu ou à la demande. La Prep était correctement utilisée et bien tolérée, aucun participant n’ayant arrêté l’etude en raison d’effets indésirables.

Ces premiers résultats seront complétés avec des données concernant les IST et l'étude devrait intégrer d’autres populations (personnes transgenres et hommes et femmes hétérosexuels à haut risque d’infection par le VIH) d’ici 2019.

Bibliographie

Incidence of HIV-infection in the ANRS Prevenir Study in Paris region with Daily or On-Demand PrEP with TDF/FTCJ.-M. Molina , J. Ghosn , L. Béniguel , D. Rojas-Castro , M. Algarte-Genin , G. Pialoux , C. Delaugerre , Y. Yazdanpanah , C. Katlama , C. Ségouin , S. Morel , C. Pintado , B. Loze , S. Le Mestre , S. Gibowski , V. Doré , L. Assoumou , B. Spire , D. Costagliola , Prevenir ANRS study group http://prevenir.anrs.fr/

Pour poursuivre la lecture

Dans la méme catégorie - Systèmes de santé