25.07.17

Les études de monothérapie par dolutégravir ont montré des rebonds de la charge virale pouvant conduire à l’apparition de résistances. L’existence d’une mutation M184I/V pourrait prévenir l’apparition de celles-ci. 

25.07.17

Il y a 1 an, les résultats d’efficacité virologique (96 % à S48) d’allègement thérapeutique par 4 jours consécutifs de traitement par semaine étaient présentés (étude ANRS162-4D). Un poster détaille ce jour l’impact de cet allègement sur les marqueurs de réservoir viral et de l’inflammation dans cette même étude.

Par Guillaume Gras, CHU Tours
25.07.17

L’efficacité de l’association par voie orale, cabotégravir et rilpivirine (CAB + RPV) a été démontrée à S144 dans l’étude LATTE-1. Les données de LATTE-2 à S48 ont permis de mettre en place l’évaluation du schéma CAB long acting (LA) + RPV LA en intramusculaire toutes les 4 ou 8 semaines dans les études de phase III.

Par Valérie Pourcher-Martinez, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pitié-Salpêtrière
25.07.17

Renforcer le système immunitaire pour un meilleur contrôle de l’infection VIH est un axe essentiel de la recherche qui mènera à une guérison possible. 

Par Cédric Avrieux, COREVIH Bretagne
25.07.17

Que retenir, avant que d’en avoir tout oublié, de l’ouverture de cette 9e conférence de l’IAS, la grand-messe trans-science, trans-culturelle, trans-politique de la lutte contre le sida , légèrement moins dépendante de l’impérialisme US que la CROI? Une conférence couverte comme il se doit par l’équipe du ejournal, pour une fois non jetlaguée, et dont les textes sont aussi disponibles sur Vih .org.

Par Gilles Pialoux, vih.org
25.07.17

Pour la première fois, des chercheurs démontrent l’efficacité d’un traitement antirétroviral de 3e ligne en Afrique subsaharienne. La cohorte ANRS THILAO est menée sous la double responsabilité du Pr Serge Eholie du Site ANRS Côte d'Ivoire, CHU de Treichville et du Dr Roland Landman, Hôpital Bichat AP-HP et Institut de Médecine et d'Epidémiologie Appliquée, Paris, avec leurs collègues de l' Inserm et de l'AP-HP. 

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
30.05.17

L’essai ANRS 12286 MOBIDIP mené parallèlement dans trois pays d’Afrique subsaharienne, démontre l’efficacité d’une bithérapie associant la lamivudine à un inhibiteur de protéase boosté chez des patients en deuxième ligne de traitement présentant de multiples mutations du VIH . Ces résultats sont prometteurs, car ils proposent un allégement thérapeutique moins cher, présentant moins d’effets secondaires et n’imposant pas de renforcement du suivi virologique des patients. Les résultats de cette étude, menée par Laura Ciaffi du laboratoire TransVIHMI (laboratoire mixte de recherche Inserm -IRD-Université de Montpellier), le professeur Sinata Koulla-Shiro et ses collègues du site ANRS Cameroun, du Burkina Faso et du Sénégal fait l’objet d’une publication dans la revue The Lancet HIV le 29 mai 2017.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites

A LIRE SUR LE WEB