11.04.19

Les études SWORD démontrent le maintien à long terme de l’efficacité et de la tolérance de Juluca, la première bithérapie complète pour le traitement des patients infectés par le VIH virologiquement contrôlés.

08.03.19

Mycoplasma genitalium (Mg) est un agent d’infection sexuellement transmissible ( IST ) émergent chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes ( HSH ), évoluant vers une multirésistance aux antibiotiques, faisant même soulever la notion de bactérie «XDR» (Extensively Drug Resistant), réduisant les possibilités thérapeutiques chez les patients symptomatiques. 

Par Charles Cazanave, CHU de Bordeaux
07.03.19

L’un des scoop, un vrai, de cette CROI 2019  n’est pas tant le concept-spectacle du patient « cure », mais bien le fait qu’une session orale entière (TD-08), et une autre de posters (# 669-679) soient consacrées à un phénomène qu’on a observé ça et là, dans nos consultations, mais dont personne, ni dans les agences de veille sanitaire, ni dans les laboratoires pharmaceutiques, n’a parlé jusqu’à présent: la prise de poids morbide sous ARV.

Par Gilles Pialoux, vih.org
07.03.19

Dix ans après le premier cas confirmé de rémission fonctionnelle, une personne vivant avec le VIH est présentée comme “guérie” suite à une greffe de moelle osseuse. Un nouveau cas exceptionnel, dont l’intérêt scientifique ne doit pas nous faire oublier les limites.

Par Laurence Morand-Joubert, Hôpital Saint-Antoine (Paris)
06.03.19

Le Pr Gilles Pialoux est à Seattle du 4 au 7 mars 2019 pour couvrir la 26e édition de la CROI, pour "Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections", la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes, pour Vih.org et la Lettre de l'infectiologue.

Par Gilles Pialoux, vih.org
05.03.19

La route est longue de Paris à Seattle… Heureusement, Air France programmait Bohemian Rhapsody, idéal pour la mémoire collective pré-congrés, l’émotion, et pour les retardataires d’Allo Ciné. On peut prendre son temps sur le copieux programme de cette 26e CROI (la cinquième sise à Seattle en plein état de Washington) et le retourner dans tous les sens. Un seul constat : la poussée des IST , au-delà du phénomène épidémiologique expansif indiscutable, avec ou sans Prep , est saisissant.

Par Gilles Pialoux, vih.org

A LIRE SUR LE WEB