07.12.17

Lors de la session plénière du mercredi 6 décembre, le Dr Franck Lule, Ouganda, Directeur régional de l'OMS a abordé les disparités de la prévention de la transmission du VHB au niveau mondial.

Par Cédric Avrieux, COREVIH Bretagne
08.11.17

L’essai ANRS REVENGE démontre l’efficacité d’une combinaison sofosbuvir et grazoprevir/elbasvir associée à la ribavirine dans le traitement de patients infectés par le virus de l’hépatite C et en échec thérapeutique suite à la prise d’un premier traitement par agents antiviraux directs (AAD). Cet essai mené par le Pr Victor de Lédinghen (Service d’Hépato-Gastroentérologie et d’Oncologie digestive, CHU Bordeaux, Inserm UMR 1053) et ses collègues, permet d’apporter une solution thérapeutique pour ces patients difficiles à traiter. Les résultats de ces recherches font l’objet d’une publication dans la revueClinical Infectious Diseases.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
03.11.17
ISHEID 2018

L'ISHEID 2018 (Symposium International sur le VIH , les hépatites et les maladies infectieuses émergentes), aura lieu du 16 au 18 mai au Parc Chanot du Marseille. La soumission d'abstract est ouverte jusqu'au 1er Février 2018.

Par bborde, Chef de Projet
20.02.17

Les différentes épidémies d’infection par le virus de l'hépatite C (VHC) chez les hommes infectés par le VIH , HSH et associées à la consommation de drogues récréatives sont source de préoccupation.

Par Valérie Pourcher-Martinez, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pitié-Salpêtrière
14.12.16

Zepatier® (grazoprevir/elbasvir), antiviral d’action direct, est désormais disponible, dans le traitement du VHC adulte de génotype 1 et 4, au prix commercial de 28 732 euros pour une cure de 3 mois, soit près de 40% moins cher que le traitement le plus utilisé actuellement.

Par MSD
19.10.16

L'ANRS et le CNS ont remis le 17 octobre 2016 à la ministre des Affaires sociales et de la Santé un rapport sur la «Prise en charge thérapeutique et le suivi de l'ensemble des personnes infectées par le virus de l'hépatite C» dont elle leur avait confié la réalisation en juin 2016. Ce rapport fait suite à la décision de la ministre, en mai 2016, de permettre l’accès des nouveaux traitements de l’hépatite C à toutes les personnes infectées par le VHC.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites
07.06.16

L’arrivée des nouveaux antiviraux d’action directe (NAAD), plus efficaces et plus courts, devrait révolutionner le traitement des personnes incarcérées. Opportunité de traitement pour une population précaire et très souvent désinsérée socialement, la mise en œuvre reste difficile du fait de moyens humains et matériels insuffisants. Mélanie Bouteille-Gaillet de l’établissement pénitentiaire national de Fresnes (EPSNF) fait le point pour Swaps.

A LIRE SUR LE WEB