• Suite à la publication d’une fiche mémo par la Haute autorité de santé (HAS) qui va de pair avec la décision de l’ANSM d’ouvrir la prescription de certains antiviraux à action directe (AAD) à tous les médecins, cette nouvelle étape devrait permettre de simplifier le parcours de soins des patients atteints d’hépatite C chronique.

  • Afin d’accompagner au mieux les nouveaux prescripteurs d’AAD et notamment les médecins spécialisés en addictologie, AbbVie est heureuse d’annoncer la conclusion d’un accord de partenariat en France avec les Laboratoires Bouchara-Recordati.

  • AbbVie est engagée depuis 2014 aux côtés des patients et des professionnels de santé pour garantir la meilleure prise en charge et les accompagner dans l’atteinte de l’objectif commun : l’élimination de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) en France à horizon 2025.

  • Cette maladie touche environ 110 000 personnes en France, parmi lesquelles 58 000 à 69 000 d’entre elles en souffriraient sans le savoir1.

Paris, le 21 mai 2019 – Suite à la publication d’une fiche mémo destinée aux médecins par la Haute autorité de la santé (HAS) et à la décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) d’ouvrir la prescription à tous les médecins de deux médicaments pangénotypiques pour le traitement de l’hépatite C chronique, AbbVie salue l’engagement réaffirmé des pouvoirs publics pour éliminer cette maladie en France à horizon 2025.

Dans le cadre de l’objectif national de l’élimination du VHC en France et conformément aux recommandations de l’AFEF (association française pour l’étude du foie), la HAS a publié ce lundi 20 mai 2019 une fiche mémo à l’attention des médecins intitulée «Hépatite C: prise en charge simplifiée chez l’adulte». Cette actualité va de pair avec la décision de l’ANSM d’élargir la prescription de deux médicaments pangénotypiques à tous les médecins, en ville comme à l’hôpital, pour les patients qui s’inscriront dans un parcours de soins simplifié2.

«Dans la lutte pour l’élimination du VHC en France, l’implication de l’ensemble des médecins dans la prise en charge du patient infecté par le VHC est essentielle, se réjouit Pierre-Claude Fumoleau, président d’AbbVie France. L’ouverture de la prescription en ville de certains AAD à tous les médecins est dans la suite logique de la dispensation des nouveaux traitements de l’hépatite C chronique dans les pharmacies de ville, qu’AbbVie est fière d’avoir rendu possible il y a plus d’un an. Le défi actuel de la communauté des hépatites est de dépister et guérir les personnes qui ignorent encore être infectées par le virus.»

Depuis 2014, AbbVie est engagée aux côtés des professionnels de santé et des patients pour participer à l’élimination de l’infection par le VHC en France. AbbVie s’implique pour que les nouveaux prescripteurs, qui peuvent désormais prescrire ces nouveaux médicaments, soient informés et puissent accompagner au mieux les patients vers le dépistage et la prise en charge de leur maladie.

«Nous sommes heureux de pouvoir annoncer la signature d'un accord de partenariat en France avec les Laboratoires Bouchara-Recordati, spécialisés dans les traitements de substitution aux opiacés. Un partenariat pour mieux informer et accompagner les nouveaux acteurs dans la prise en charge des patients atteints de cette maladie, et notamment faciliter la prise en charge des populations vulnérables vis-à-vis desquelles seules des conditions renforcées de prévention, de dépistage et d’accès aux soins permettront à terme d’atteindre l’objectif programmé du contrôle de l’endémie», explique Pierre-Claude Fumoleau, Président d’AbbVie France.

Des progrès considérables ont été réalisés depuis 2014 avec la mise à disposition des nouveaux traitements. En 2014, 175 000 personnes étaient infectées par le virus de l’hépatite C en France métropolitaine3. Aujourd’hui, cette maladie demeure un problème de santé publique qui touche environ 110 000 personnes, parmi lesquelles 58 000 à 69 000 d’entre elles souffriraient d’hépatite C chronique sans le savoir4. L'infection par le VHC, non traitée, peut entrainer sous sa forme chronique, une morbidité et une mortalité importantes dont notamment une cirrhose ou un cancer du foie.

AbbVie continuera à s’engager aux côtés des patients et de leurs associations, des professionnels de santé et des pouvoirs publics pour atteindre l'objectif national de l’élimination du VHC en France à horizon 2025. 

  • 1. Roudot-Thoraval F, présentation lors de la journée des hépatites, 15 mai 2018.
  • 2. HAS - Fiche Mémo « Hépatite C : prise en charge simplifiée chez l’adulte » - mars 2019
  • 3. Roudot-Thoraval F, présentation lors de la journée des hépatites, 15 mai 2018.
  • 4. Roudot-Thoraval F, présentation lors de la journée des hépatites, 15 mai 2018.