Samedi 16 juin 2018 de 9h30 à 17h30, Salle Clemenceau - Sénat – 15 rue de Vaugirard – 75006 Paris, Métro Odéon ou RER Luxembourg

Alors que plusieurs collectivités ont lancé des programmes pour mettre fin à l'épidémie, alors que les outils de dépistages et de préventions se sont multipliés, que la Prep , le Tasp sont entrés dans notre langage et modifient en profondeur les politiques liées au VIH/ sida , l'épidémie est toujours présente. 

Avec 6000 nouvelles contaminations par an, le nombre de personnes vivant avec le VIH continue à augmenter. Que nous manque-t-il pour vaincre le sida ? Pourquoi l'épidémie s'est-elle concentrée dans certaines communautés? HSH , migrants, personnes transgenres, travailleuses du sexe: comment réussir les politiques de dépistage quand les discriminations persistent ? Les outils utilisés sont ils en adéquation avec les populations concernées ? Le monde de la santé est-il suffisament conscient de ses responsabilités dans leur applications ?

L'épidémie de sida ne sera vaincue que par une mobilisation collective, des acteurs de cette lutte, mais aussi de l'ensemble de celles et ceux qui concourent à la politique de santé et aux luttes contre les discriminations dans les différents territoires touchés. C'est ce qui motive ces Rencontres nationales: Analyser les expériences réussies comme les obstacles et les lenteurs, et contribuer à l'émergence de politiques territoriales plus efficaces vers les populations clés de l'épidémie et à une nouvelle impulsion nationale.

Programme de la matinée

9h30 Accueil des invités

9h45 Ouverture par Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris (sous réserve)

10h00 Table ronde sur les enjeux du dépistage

En dépit d’une offre de tests diversi ée pour le VIH et malgré un système public conséquent et ancien, la France est en retard sur le dépistage. Les délais trop longs entre le début d’une infection et son diagnostic sont la principale cause des nouvelles contaminations. Comment accroître signicativement l’offre de test au bon endroit, à la bonne fréquence, pour les personnes qui en ont besoin? Co-animée par Eve Plenel (Directrice de l’association Vers Paris sans sida) et Marc Shelly (Président-Fondateur de l’association AREMEDIA).

IntervenantsNathalie Lydié, responsable de l’Unité Santé sexuelle de Santé Publique FranceJulie Sarrazin, codirectrice de l’association GRISELIDIS de toulouseClaire Piedrafita, coordinatrice du territoire d’action Guyane pour AIDESNicolas Buonomo, chef de service au Kiosque Infos Sida pour le Groupe SOS à Paris

12h00 Conclusion de la matinée par Monsieur Jean Spiri, conseiller régional et Président du CRIPS Île-de-France

Programme de l'après-midi

14h00 Ouverture de l’après-midi par Monsieur Nicolas Brugère, adjoint au maire de Bordeaux en charge de la Santé et des Seniors

14h15 Table ronde sur les enjeux liés à la prévention et à la PreP

La PreP, véritable révolution préventive, est efficace. Les signes de baisse des infections sont tangibles dans les régions qui l’ont massivement mise en œuvre. En France, la PreP se déploie moins vite que ne le permet le cadre mis en place dès 2016, ce qui retarde la baisse de l’épidémie. Quel est le rôle de chacun, État, collectivités, cliniciens, associations, communautés, médias, pour passer à l’échelle? Que manque-t-il et à quel niveau pour accélérer le pas? Co-animée par France Lert (Présidente de l’association Vers Paris sans sida) et Caroline Andoum (Présidente fondatrice de l’association Bamesso et ses amis au Blanc-Mesnil)

IntervenantsÉric Cua, infectiologue à l’Hôpital de l’archet du CHu de NiceAïssata Thiam, journaliste à Africa n°1Vincent Leclercq, volontaire à AIDES à Pantin

15h45 intervention de Madame Victoire Jasmin, Sénatrice de Guadeloupe

16h00 Table ronde sur les liens entre populations et territoires

On dispose aujourd’hui de données de plus en plus nes relatives aux territoires et aux populations dans lesquels se concentre l’épidémie VIH. Cette session abordera les freins et les leviers favorisant la mise en œuvre d’actions efficaces ciblant les populations clés sur des territoires spécifiques. Co-animée par Sandrine Fournier (Directrice des programmes France de Sidaction) et Hadija Chanvril (Coordinatrice du Corevih Bretagne)

IntervenantsJulie Vallée, géographe de la Santé au laboratoire Géographie-Cités du CnRS à ParisPapy Tshiala Katumbay, coordinateur de l’association Espoir à EtampesMoncef Mouhoudhoire, directeur de l’association Nariké M’Sada de Mayotte

17h30 Conclusion de la journée par Monsieur Bernard Jomier, Sénateur de Paris.

Samedi 16 juin 2018 de 9h30 à 17h30, Salle Clemenceau - Sénat – 15 rue de Vaugirard – 75006 Paris, Métro Odéon ou RER Luxembourg

Incription gratuite et obligatoire en cliquant sur ce lien