Boulogne-Billancourt, le 17 octobre 2017 – Après avoir accordé une première série de dons pour son programme dédié à la recherche sur la guérison du VIH en janvier dernier, Gilead Sciences, Inc. annonce aujourd’hui la deuxième série de bénéficiaires. Ces nouveaux dons s’élèvent à 7,5 millions de dollars et soutiendront cinq nouveaux projets de recherche d’un traitement contre le VIH, dont un en France, menés par des établissements universitaires de pointe et axés sur la recherche translationnelle et des études d’efficacité dans des modèles précliniques.

« Découvrir un traitement curatif du VIH est un formidable défi pour la communauté scientifique. Ensemble, avec les nouveaux bénéficiaires de ces dons, tous réputés pour l’excellence de leurs travaux de recherches, nous allons mener des actions collectives pour contribuer à mettre fin à cette épidémie dévastatrice », a déclaré William Lee, Ph.D., Vice-Président Exécutif en charge de la Recherche, Gilead Sciences. « Nous sommes fiers de soutenir ces chercheurs dans la recherche sur le VIH et nous ne doutons pas de leur capacité à apporter des contributions significatives et mesurables dans ce domaine où les besoins médicaux restent insatisfaits. »

Les organisations suivantes, et leurs projets respectifs, recevront des dons de Gilead pour les aider à financer leurs activités (Institution/Investigateur Principal/Nom du Projet) :

  • Institut de Génétique Humaine, Centre National de la Recherche Scientifique ( CNRS ) et Université de Montpellier – Monsef Benkirane, Ph.D. – Ouvrir la voie à l’élimination du VIH persistant dans les lymphocytes T CD4 in vivo

  • Université de Californie, San Francisco, École de Médecine, Microbiologie et Immunologie, Biohub Chan Zuckerberg – Alexander Marson, M.D., Ph.D. – Plateforme Intégrée CRISPR pour découvrir les facteurs régulateurs de la latence du VIH dans des lymphocytes T primaires humains

  • École de Médecine de l’Université du Massachusetts – Abraham L. Brass, M.D., Ph.D. –Méthode de criblage CRISPR/Cas9 pour découvrir les facteurs de latence du VIH-1

  • Laboratoire national Frederick de recherche sur le cancer, Programme de lutte contre le sida et le cancer (Frederick, Maryland) – Jeffrey D. Lifson, M.D. – Thérapie cellulaire par transfert adoptif avec TLR-augmentée et migration tissulaire spécifique du virus du SIDA, visant les réservoirs viraux

  • Institut du cancer Dana-Farber – Joseph G. Sodroski, M.D. – Déverrouillage de l’enveloppe du VIH-1 pour vider les réservoirs viraux (Boston, Massachusetts)

Le programme de dons pour un traitement curatif du VIH, lancé en février 2016, souligne l’engagement de Gilead à guérir et finalement éradiquer le VIH. 

Le programme de dons de Gilead vise à réduire les disparités en matière de santé, assurer l’accès aux soins, faire progresser la formation médicale et soutenir les communautés locales. En 2016, l’organisation Funders Concerned About AIDS (FCAA) a reconnu Gilead comme étant la principale entreprise au monde finançant les programmes de lutte contre le VIH/SIDA, et la seconde derrière la fondation Bill & Melinda Gates.

À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences est un laboratoire biopharmaceutique qui créé, développe et commercialise des traitements innovants pour répondre à des besoins médicaux non satisfaits. La mission de Gilead est de faire progresser la prise en charge des patients atteints de maladies engageant le pronostic vital. Basé à Foster City, en Californie, Gilead est présent dans plus de 40 pays dans le monde.

Depuis près de 30 ans, Gilead est l’un des principaux acteurs de l’innovation dans le domaine du VIH, à l’origine d’avancées dans le traitement, la prévention, le diagnostic et l’accès aux soins, ainsi que dans la recherche d’un traitement curatif. Dans sa nouvelle offensive pour éradiquer l’épidémie de VIH, Gilead mène des recherches cliniques de stade précoce visant à identifier de nouvelles molécules et stratégies pouvant jouer un rôle dans l’éradication de l’infection par le VIH.