Figure 1 : Schéma de l'étude DYNAMO

Le traitement a été initié chez les patients selon les critères de recommandations du CNS du Cameroun. Afin de pouvoir comparer les résultats, les patients ont été appariés sur la classe d'âge, les CD4, le sexe, le taux d'hémoglobine et le statut VIH (1 VIH-1/O pour 2 VIH-1/M). Le critère de jugement principal était le pourcentage de patients ayant une charge virale indétectable (CV< 60 copies/ml) à M12. Au total, 47 patients VIH-1/O et 94 patients VIH-1/M ont été inclus. A l’inclusion, la médiane de CV était significativement plus
basse (p<0,001) chez les patients VIH-1/O (4,3 Log (3,8-4,7)) que chez les patients VIH-1/M (5,1 Log (4,8-5,9)). A M12, 88 % des patients VIH-1/O avaient une CV indétectable vs 84 % des patients VIH-1/M (p ajusté=0,38) en analyse per protocole (tableau 1) et 60,5% des patients VIH-1/O avaient un gain de plus de 50 % des CD4 par rapport à J0, contre 78,8% des patients VIH-1/M (p=0,07)(M 24 : 76,3 % des patients VIH-1/O ont un gain de plus de 50 % de CD4 par rapport à J0, contre 89% des patients VIH-M (p=0,08)(figure 2).

Tableau 1 - DYNAMO

Figure 2 - DYNAMO

DYNAMO est la seule étude comparant la réponse aux traitements de première ligne entre les patients infectés par VIH-1/O et ceux infectés par un VIH-1/M. Les résultats obtenus montrent que les patients VIH-1/O, malgré une différence initiale de 1 log de CV, ont une réponse virologique identique aux patients VIH-1/M avec le schéma proposé. Les patients VIH-1/M récupèrent cependant plus rapidement de CD4 entre l'inclusion et M24.

(Kouanfack C et al. Abstract S17.05)

La lettre de l'Infectiologue et Vih.org s'associent pour couvrir l’AFRAVIH 2016.