Vienne, Autriche – le 23 avril 2015 – Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd'hui des données précliniques et des résultats d'études de phase I et de phase II appuyant le développement d'un protocole expérimental, entièrement oral et pangénotypique comprenant Sovaldi® (sofosbuvir 400 mg/SOF), le GS-5816, qui est un inhibiteur expérimental de la NS5A, et le GS-9857, un inhibiteur expérimental de la protéase NS3/4A. Ces données seront présentées lors du 50e congrès annuel de l'European Association for the Study of the Liver (The International Liver Congress™ 2015) qui aura lieu à Vienne, en Autriche.

Dans des études précliniques, le GS-9857 a montré une activité antivirale d'une puissance similaire contre les réplicons VHC de tous les génotypes testés (1 à 6), ainsi qu'un profil de résistance amélioré par rapport à d'autres inhibiteurs de la protéase du VHC (poster électronique n°P0899). Lors d'une étude menée chez des volontaires sains, le GS-9857 a montré un profil pharmacocinétique favorable (poster électronique n°P0861). Des données issues d'une étude portant sur une monothérapie de trois jours ont également démontré que le GS-9857 était bien toléré et a permis, à la dose de 100 mg, d'atteindre des réductions médianes de l'ARN VHC de plus de 3 log10 UI/ml chez les patients présentant les génotypes 1, 2, 3 et 4 du VHC (poster électronique n°P0901).

Présentée en poster électronique de dernière minute (poster électronique n°LP03), une étude de phase II, portant sur le traitement par trithérapie comprenant une association à dose fixe de SOF/GS-5816 plus GS-9857 chez des patients présentant le génotype 1, a montré des taux de réponse virologique soutenue (RVS12) à la suite de six semaines de traitement atteignant 93 % (n=14/15) chez les patients naïfs de traitement et non cirrhotiques, 87 % (n=13/15) chez les patients naïfs de traitement et cirrhotiques et 67 % (n=20/30) parmi ceux chez qui le traitement par deux antiviraux à action directe (AAD), ou plus, a échoué. Le protocole de quatre semaines a entraîné un taux de RVS12 perfectible de 27 % (n=4/15).

« Ces données appuient le développement en cours du GS-9857 et le potentiel d'une trithérapie entièrement orale comprenant Sovaldi, le GS-5816 et le GS-9857, afin de tenter de réduire encore la durée du traitement pour les patients souffrant d'une hépatite C », a déclaré le Dr Norbert Bischofberger, directeur général adjoint de la recherche et du développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences. « Les taux de RVS12 après six semaines de traitement ainsi que d'autres données présentées à l'EASL et montrant le potentiel pangénotypique de ce protocole nous encouragent. Nous avons récemment commencé des études de phase II supplémentaires afin de continuer à évaluer la durée de traitement appropriée dans le cadre de ce protocole pour tous les patients, quel que soit le génotype, y compris pour ceux présentant une cirrhose et ceux chez qui le traitement antérieur par antiviraux à action directe a échoué. »

L'association SOF/GS-5816 plus GS-9857 était généralement bien tolérée. Il n'y a eu aucun événement indésirable de grade 3 ou 4, ni aucun événement indésirable grave. Les événements indésirables les plus fréquents étaient les nausées (25 %), les céphalées (24 %) et la fatigue (16 %). Une élévation passagère et asymptomatique de la lipase (de grade 3 ou 4) est survenue chez quatre patients (5 %).

Le GS-5816 et le GS-9857 sont des produits expérimentaux. Leur innocuité et leur efficacité n'ont pas encore été établies. Des informations supplémentaires sur ces études sont disponibles à l'adresse www.clinicaltrials.gov.