Le fumarate de ténofovir disoproxil (Viread) est un des médicaments antirétroviraux les plus couramment utilisé. C’est un des éléments de la coformulation du Truvada, et de l’Atripla,Eviplera/Complera et Stribild, des traitements à pilule unique. LE TDF est très puissant et en général bien toléré et sans danger, mais il peut provoquer des problèmes rénaux et osseux chez certains patients. 

Le TAF est un nouveau promédicament qui délivre plus efficacement aux cellules infectées par le VIH l’agent actif, le ténofovir diphosphate. TAF produit des taux intracellulaires suffisants à des doses plus faibles, ce qui veut dire que les concentrations dans le plasma sanguin sont plus faibles et que les reins, les os et les autres organes et tissus sont moins exposés au médicament. 

Si des versions génériques moins cheres du fumarate de ténofovir disproxil seront bientôt disponibles sur de nombreux marchés occidentaux, TAF sera un nouveau produit exclusif à Gilead et protégé par un brevet. 

Les données ont été présentées comparant la coformulation de Stribild (elvitégravir, cobicistat, emtricitabine et TDF) avec une coformulation alternative où le TDF était remplacé par du TAF. Environ 1700 personnes n’ayant jamais pris de traitement auparavant ont participé aux études en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Asie. 

Après 48 semaines, les deux traitements avaient une efficacité similaire élevée, démontrant que la coformulation avec le TAF n’était pas inférieure. Le taux de suppression virale était supérieur à 90% dans les deux groupes, indépendamment de l’âge, du sexe, de la race, de l’ARN VIH-1 et du taux de cellules CD4. Moins d’1% présentaient des signes de mutations de résistance primaire dans chaque groupe. 

Les taux d’effets secondaires et d’évènements indésirables graves ne différaient pas. 

Les évènements indésirables concernant les reins ont été examinés plus en détail. Par rapport à TDF, TAF n’a eu aucun abandon en raison d’évènement indésirables rénaux, le débit estimé de filtration glomérulaire a été notablement réduit, et il y a eu beaucoup moins de protéinurie, d’albuminurie et de protéinurie tubulaire.

En ce qui concerne l’état des os, le TAF a beaucoup moins d’impact sur la densité minérale de la colonne vertébrale (26% des participants ont perdu au moins 3%, par rapport à 45% dans le groupe TDF). 

La coformulation étudiée ici a été soumise aux organismes de réglementation aux Etats-Unis et en Europe pour une homologation. 

Gilead développe également une coformulation de TAF et d’emtricitabine pour remplacer le Truvada. Celle-ci sera peut être aussi considérée pour une utilisation en prophylaxie pré-exposition ( PrEP ).

> Traduction de Sylvie Beaumont.

A lire également sur Aidsmap