Gilead Sciences Inc a annoncé aujourd'hui la décision de la Commission européenne d'autorisation de mise sur le marché de Sovaldi® (sofosbuvir; comprimés à 400 mg), un inhibiteur nucléotidique de la polymérase du VHC administré par voie orale en 1 prise par jour destiné au traitement de l'infection chronique par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (VHC), en association avec d'autres médicaments antiviraux (ribavirine (RBV) et interféron pégylé alpha (peg-IFN)). L'autorisation de mise sur le marché fait suite à une évaluation accélérée par l'Agence européenne des médicaments (EMA), réservée aux nouveaux médicaments qui présentent un intérêt majeur en matière de Santé Publique. Cette décision autorise la mise sur le marché du sofosbuvir dans les 28 pays de l'Union européenne (UE).

L'utilisation du sofosbuvir a été étudiée pour les génotypes de 1 à 6. L'efficacité du sofosbuvir a été établie pour les patients atteints par le virus de l'Hépatite C (VHC) de génotype 1 (chez les patients naïfs de traitement uniquement), 2, 3 et 4, y compris les patients en attente d'une greffe hépatique ainsi que ceux atteints d'une co-infection VHC/ VIH -1. Les données cliniques soutenant l'utilisation du sofosbuvir chez les patients de génotypes 5 et 6 sont limitées. Les posologies recommandées et les durées de traitement pour un traitement par sofosbuvir en association chez les patients mono-infectés par le VHC et les co-infectés VHC/VIH 1 sont indiquées dans le tableau en illustration.

La monothérapie n'est pas conseillée. Le résumé des caractéristiques des produits est disponible sur www.ema.europa.eu.

Professeur Stanislas Pol, Chef du service d'hépatologie à l'Hôpital Cochin - Paris, déclare :

«Contrairement à de nombreuses maladies virales chroniques, l'Hépatite C peut être guérie. Cependant, pour différentes raisons, de nombreux patients atteints par le VHC ne sont pas encore guéris et arrivent à un stade de maladie hépatique terminal ou à un cancer du foie. Avec des taux de guérison élevés sur une grande variété de patients et une durée de traitement courte, Sovaldi représente une avancée thérapeutique importante qui permettra d'augmenter le nombre de patients traités et, au final, guéris»

En Europe, environ neuf millions de personnes sont atteintes par le VHC, représentant ainsi une cause majeure de cancer du foie et de transplantation hépatique. La charge sociétale, clinique et économique du non-traitement du VHC est considérable, avec en particulier des coûts importants pour les services de santé en raison de la gravité de la maladie.

La prise en charge actuelle standard repose sur un traitement basé sur l'association de l'interféron pégylé (Peg-IFN) et de la ribavirine pendant une durée pouvant aller jusqu'à 48 semaines, mais qui ne peut être administré à certains types de patients.

John C. Martin, PhD, Président et CEO, Gilead Sciences, déclare :

«L'autorisation de mise sur le marché du sofosbuvir est une étape importante pour le traitement de l'Hépatite C en Europe, en donnant à beaucoup plus de patients la possibilité de guérir. Nous nous sommes engagés dans un travail avec les gouvernements et systèmes de santé locaux pour rendre le sofosbuvir disponible en Europe aussi vite que possible.»

L'autorisation de mise sur le marché du sofosbuvir par la Commission Européenne s'appuie principalement sur les données recueillies au cours de cinq études cliniques de phase III (NEUTRINO, FISSION, POSITRON, FUSION et VALENCE), au cours desquelles un traitement de 12 ou 16 semaines par le sofosbuvir s'est avéré supérieur ou non-inférieur aux options de traitement actuellement disponibles RBV/peg-IFN ou à des groupes témoins historiques, en termes de proportion de patients ayant obtenu une réponse virologique soutenue - RVS - (taux de virus VHC indétectable) 12 semaines après la fin du traitement (RVS12) ; les patients ayant obtenu une RVS12 sont considérés comme guéris du VHC. Les participants aux essais cliniques suivant un traitement au sofosbuvir ont obtenu un taux de RVS12 de 50 à 90%. Pour accéder à tous les détails des études, consultez le résumé des caractéristiques produit sur www.ema.europa.eu.

Au cours de l'évaluation réalisée par la Commission européenne, les données de deux études de Phase III (VALENCE et PHOTON-1) ont été déposées à l'agence européenne du médicament. L'étude VALENCE concernait des patients atteints d'une infection par le VHC de génotype 3 traités pendant 24 semaines avec le sofosbuvir et de la RBV. L'étude PHOTON-1 a évalué l'efficacité de l'association SOVALDI et RBV chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC, pendant 12 semaines pour les génotypes 2 ou 3 et pendant 24 semaines pour les génotypes 1.

Dans toutes les études de phase III portant sur le sofosbuvir, aucune émergence de mutation de résistance associée au médicament n'a été décelée chez les patients ayant rechuté après la fin du traitement.

A ce jour, près de 3000 patients ont reçu au moins une dose de sofosbuvir au cours d'études de Phase II ou III. Le sofosbuvir a été bien toléré au cours des études cliniques. Les effets indésirables ont été le plus souvent d'intensité modérée et n'ont entrainé l'arrêt du traitement que dans de très rares cas. Les effets indésirables les plus fréquents survenus chez au moins 10% des patients étaient cohérents avec les profils de tolérance du peg-IFN et de la RBV, incluant fatigue, céphalées, nausées, insomnies, étourdissements, prurit (fortes démangeaisons) et anémie.

Sofosbuvir a été approuvé aux Etats-Unis le 6 décembre 2013 et au Canada le 31 décembre 2013. Des demandes sont actuellement en cours en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Suisse et en Turquie.