Bien que le pourcentage global de personnes vivant avec un VIH pharmacorésistant en Europe est resté le même au cours des dix dernières années, une nouvelle estimation (présentée à Bruxelles lors de l'EACS) suggère maintenant que le nombre total de cas de pharmacorésistance a augmenté de 35% depuis 2003.

La résistance, lorsqu'un médicament particulier ne marche plus contre une souche de VIH, peut se développer parce que quelqu'un prend un traitement anti-VIH qui ne marche pas. Il est également possible d'être infecté par une souche de VIH qui est déjà résistante à un ou à plusieurs médicaments anti-VIH.

La pharmacorésistance du VIH peut entraîner plusieurs problèmes. La réplication du VIH peut ne pas être supprimée, la charge virale peut augmenter et d'autres pharmacorésistances, à un nombre plus élevé de médicaments, peuvent se développer, ce qui est particulièrement problématique aux endroits où les choix en matière de traitement sont déjà limités. 

Pour éviter cette situation, de nombreuses recommandations concernant les  traitements, y compris celles publiées par l'EACS, recommandent d'effectuer des tests de pharmacorésistance, avant de commencer le traitement. Cependant, ceci ne se produit pas toujours, et les pays d'Europe de l'Est sont beaucoup moins susceptibles de faire des tests de pharmacorésistance avant le traitement, malgré qu'ils aient un taux de pharmacorésistance plus élevé.

Des estimations antérieures sur la pharmacorésistance en Europe se sont penchées principalement sur la proportion de populations séropositives ayant un virus résistant, sans tenir compte du fait que le nombre réel de personnes vivant avec le VIH continuaient d'augmenter. Cela signifie que le nombre de personnes nécessitant peut-être une gestion plus attentive de leur traitement et de leurs soins est en hausse.

> Traduction de Sylvie Beaumont.

> Lire l'article intégral (en anglais) sur Aidsmap.com.

A lire également sur Aidsmap

- Le congrès européen sur le SIDA s'ouvre sur des déclarations politiques vigoureuses
- L'Europe de l'est est confrontée à une épidémie quadruple mais ne fait rien pour l'arrêter
- Les experts examinent les microbicides émergents en Europe
- Le traitement curatif du VIH: « exagération ou espoir? »
- Webinaire gratuit: La prévention du VIH chez les personnes qui s'injectent de la drogue
- Un médicament anti-VIH en cours de développement se montre prometteur
- Le nombre de personnes ayant un VIH résistant aux médicaments est en hausse en Europe
- De nouveaux médicaments révolutionnent le traitement de l'hépatite C
- Le virus du papillome humain (VPH), les mutations précancéreuses et le cancer de l'anus
- Les nouvelles recommandations de l'EACS concernant le traitement du VIH: Une application mobile est disponible