Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé et Pascal Canfin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement présideront cette cérémonie en présence des représentants des pays partenaires d'ESTHER.

Le GIP ESTHER a été créé en 2002 par le gouvernement Jospin pour lutter contre l'épidémie de VIH / Sida dans les pays en développement. Dès cette création, des accords ont été signés avec 7 pays : Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Mali, Sénégal, Vietnam.

10  ans plus tard, le GIP ESTHER, opérateur du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé  intervient dans 19 pays d'Afrique, d'Asie  et des Caraïbes, et étend ses activités dans le domaine de la sécurité des soins.

Au total, une cinquantaine d'hôpitaux français sont mobilisés et jumelés avec 79 hôpitaux de référence et plus de 100 sites de prise en charge, dans les pays partenaires. ESTHER participe ainsi à la valorisation de l'expertise hospitalière française à travers le monde.

Au niveau international, ces 10 années ont vu se multiplier les programmes d'accès aux antirétroviraux et les grands bailleurs multilatéraux prendre un essor extraordinaire. Dans certains pays l'épidémie de VIH a reculé, les droits des patients ont été considérablement renforcés.

Cependant, et malgré l'engagement politique, technique et financier, l'épidémie est toujours là et les barrières à l'accès aux soins sont multiples. 

Désormais, les enjeux ont changé : la ''nouvelle frontière'' est le dépistage et le traitement de toutes les personnes infectées par le VIH.

Les modalités d'intervention doivent également changer, et le GIP ESTHER s'y adapte : plus de résultats objectifs et d'impact ; plus de coordination entre les pays, les bailleurs et les partenaires techniques ; plus de qualité de prise en charge ; un effort plus vigoureux sur la santé de la mère et de l'enfant  (les oubliés de l'accès aux antirétroviraux), en privilégiant une approche intégrée aux programmes de santé maternelle et infantile, plus d'attention aux difficultés spécifiques des groupes vulnérables, à leur exclusion ; une approche mieux ciblée sur les carences des systèmes de santé et plus d'attention au financement de la santé  ; enfin de solides partenariats avec la société civile.

La tâche reste immense. La solidarité des acteurs de santé, à travers les partenariats hospitaliers, l'expertise des soignants expérimentés, au Nord comme au Sud, sont plus que jamais nécessaires. 

Le GIP ESTHER, opérateur d'état et mobilisateur de l'expertise hospitalière française, grâce notamment aux financements d'Unitaid, de l'AFD, et du Fonds Mondial, amplifie ses actions en lien étroit avec les autorités politiques, les acteurs de santé et la société civile des pays partenaires.

A propos d'ESTHER

Créé en  2002, ESTHER - Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau - contribue à la mise en œuvre de la politique française d’aide au développement dans le domaine de la santé. Son objectif est le renforcement des capacités de lutte contre le VIH/Sida et les infections associées dans les pays à faibles ressources. Instrument de la coopération française, ESTHER contribue à la  visibilité de la France sur la scène internationale

ESTHER en chiffres

19  pays partenaires
46  hôpitaux français mobilisés
173  hôpitaux des pays partenaires soutenus par ESTHER
35.000  personnes  au Sud formées en 10 ans
158.000  patients sous ARV pris en charge sur les sites soutenus par ESTHER
65 millions d'euros mobilisés en 10 ans