Nous avons demandé à Eric Billaud, président de la Société française de lutte contre le sida (SFLS), de nous éclairer sur ces questions :

«Un médecin généraliste n'a pas besoin de faire une formation complète au dépistage, ni de faire une demande d'autorisation auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) pour faire du TROD. Il lui est recommandé de se former à la technique, ce qui peut être fait auprès des industriels commercialisant les TROD et de respecter les règles de conservation et de gestion des déchets potentiellement infectieux.

Il doit se procurer les TROD en les achetant auprès des industriels (Biomerieux VIKIA TROD 30 minutes, ou Nephrotek INSTI TROD 30 secondes).

Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

Des formations au dépistage pour les médecins généralistes seront cependant proposées dans toutes les régions à l'initiative de la SFLS, de la SPILF et du CNGE. L'objectif de ces formations sera d'informer les médecins sur le changement de paradigme vis à vis du dépistage et sur l'intérêt d'un travail en collaboration avec les COREVIHs.»