Partis du Global Village (où les associations ont leur stand), quelques dizaines de manifestants (dont des militants de Health Gap, DNP+ et Act Up-Paris) ont défilé dans les allées du hall d'exposition, où sont regroupés les stands de l'industrie pharmaceutique et des grandes institutions internationales.

Thèmes de cette manifestation: l'absence de stratégie pour traiter les co-infections, le peu de recherches sur le traitement chez les femmes, mais aussi l'attitude de l'Union européenne qui, en négociant un accord de libre-échange avec l'Inde (premier producteur de génériques), risque de priver des dizaines de milliers de malades africains de traitement.