Traitements Antirétroviraux

 

Avant

2009

CONDITIONS À REMPLIR POUR BÉNÉFICIER D’UN TRAITEMENT

Commencer le traitement ARV chez tous les patients présentant une maladie clinique avancée et/ou une numération des CD4 < 200 cellules/mm3.

Commencer le traitement ARV plus tôt, lorsque leur numération des CD4 est < 350 cellules/mm3, quels que soient les symptômes.

SCHÉMAS THÉRAPEUTIQUES

Schémas renfermant de la stavudine (d4T) en raison du faible coût de cette dernière, de la nécessité limitée d’un suivi biologique, du fait qu’elle était bien tolérée à la phase initiale du traitement et qu’elle était largement disponible. Toutefois, elles recommandaient aux pays de prévoir de passer à d’autres médicaments.

Cesser progressivement de préconiser la stavudine comme traitement de choix en première intention et passent à d’autres produits moins toxiques tels que la zidovudine (AZT) et le ténofovir (TDF).

SUIVI BIOLOGIQUE

 

Tests de laboratoire accrus pour améliorer la qualité du traitement et des soins de l’infection à VIH . Toutefois, l’accès à des tests de laboratoire ne doit pas être une condition préalable au traitement.

PTME

CONDITIONS À REMPLIR POUR BÉNÉFICIER D’UN TRAITEMENT

Début de traitement ARV à vie chez les femmes enceintes ayant un nombre de CD4 égal ou

inférieur à 200 cellules/mm3, stade auquel la qualité du système immunitaire n’est plus suffisante pour prévenir les maladies opportunistes

Début de traitement ARVà vie chez toutes les

femmes enceintes présentant une maladie sévère ou à un stade avancé sur le plan clinique, et chez celles ayant un nombre de CD4 égal ou inférieur à 350 cellules/mm3, quels que soient les symptômes.

PROPHYLAXIE ARV PENDANT LA GROSSESSE

Commencer la prophylaxie par ARV au cours du

troisième trimestre de grossesse (28ème semaine). Elles recommandaient un schéma de base utilisant de la zidovudine (AZT) et une dose unique de névirapine au moment du travail et de l’accouchement, ainsi qu’une prophylaxie pour le nourrisson pendant une semaine après la naissance.

Commencer de façon plus précoce pendant la grossesse, à 14 semaines ou dès que possible par la suite :

AZT tous les jours pour la mère et prophylaxie pour le nourrisson pendant six semaines après la naissance. La prophylaxie pour le nourrisson doit être continuée jusqu’à la fin de l’allaitement maternel.

OU

Un schéma de trois médicaments pour la mère à prendre pendant la grossesse et pendant toute la durée de l’allaitement, ainsi qu’une prophylaxie pour l’enfant pendant six semaines après la naissance

PROPHYLAXIE PAR ARV PENDANT L’ALLAITEMENT MATERNEL

 

Si la femme a reçu de l’AZT pendant la grossesse, il est recommandé de donner de la névirapine tous les jours à son enfant depuis la naissance jusqu’à la fin de l’allaitement.

OU

Si la femme a reçu un schéma associant trois médicaments pendant la grossesse, il est recommandé de lui donner jusqu’à la fin de l’allaitement une prophylaxie par un schéma associant trois médicaments.