> Consulter Innovation et impact : Synthèse des résultats (PDF, 1,6Mo), présentant le résumé, l'introduction et la conclusion du Rapport de résultats 2010 du Fonds mondial.

Les chiffres du rapport rendus publics en présente de Michèle Barzach, ancien Ministre française de la Santé et présidente des Amis du Fonds Mondial  Europe et du Dr. Françoise Ndayishimiye, conseillère du Fonds pour les problématiques de genre, sont impressionnants et concernent les trois pathologies auxquelles s'attaque le Fonds.

Le Fonds mondial est le premier organisme de financement de la lutte contre le VIH/ sida , la tuberculose et le paludisme. Ses ressources, à travers les programmes qu'elles financent et les partenariats que noue le Fonds, ont permis à ce jour de sauver 5 millions de vies.

Concernant le VIH, l'un des succès les plus marquant concerne la prévention de la transmission mère-enfant (PTME). Selon le rapport, l'élimination presque totale de la transmission par le VIH de la mère à l'enfant est un objectif qui peut être réalisé d'ici 2015 si nous continuons d'avancer au même rythme et si les programmes soutenus par le Fonds mondial et par ses partenaires sont maintenus.

Quelques chiffres

Fin décembre 2009, les programmes financés par le Fonds mondial  avaient  permis à 2,5 millions de personnes de bénéficier d'un traitement antirétroviral, de fournir des traitements à 6 millions de personnes atteintes de la tuberculose active et de distribuer 104 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticides  pour prévenir le paludisme. En plus d'avoir permis de sauver 3,600 vies chaque jour, les programmes ont également  permis d'éviter de nouvelles infections et d'apaiser les pertes économiques des familles les plus vulnérables dans 144 pays. 

Il faut espèrer que la présentation de ces bons résultats influenceront positivement les pays donateurs. Dès le 24 mars prochain, le Fonds Mondial entamera le 3e cycle de reconstitution de ses ressources pour la période 2011-2013. En octobre 2010, les donateurs au Fonds mondial formuleront leurs engagements financiers pour cette période.